Close

11 septembre 2020

Directeurs et leaders

C’est reparti !

Premier édito de cette année qui commence. Année spéciale s’il en est !

Certes, le Covid rend cette rentrée particulière. Les retrouvailles moins normées de l’été, les enfants, les adolescents et les jeunes adultes ont été tout à leur joie de se retrouver après le confinement, de fêter un bel été. Mais le virus est installé. La rentrée a réuni dans des lieux clos des personnes qui portent le virus plus ou moins déclaré et d’autres, nouveaux hôtes potentiels. Cocktail explosif. Il est à craindre que d’ici quelques jours, quelques semaines tout au plus, nombre de nos classes seront considérées comme foyers de contamination et fermées par décision de l’autorité administrative. On peut gloser à l’infini sur le bien fondé et la logique de la méthode et des règles en vigueur. A ce jour, personne n’a la réponse. Les avis scientifiques divergent. Les politiques se protègent. A nous de discerner ce qui est le mieux pour les jeunes qui nous sont confiés et nos établissements.

Le Covid rend donc de fait cette rentrée, cette année particulière. Mais particulière ne signifie ni inédite, ni singulière.

En ces temps où tout le monde juge tout le monde, où le moindre tweet ou post déclenche des rumeurs et fait le malheur, la charge du Chef d’établissement s’alourdit chaque jour un peu plus. Le temps se compresse et s’accélère. La réflexion a du mal à s’appuyer sur le temps, sur suffisamment de recul pour être posée et éclairée.

Ce qui rend cette année singulière et inédite, c’est que nous ouvrons la première promotion de l’école de gouvernance « Directeurs & Leaders » de la démarche « Directeur selon mon cœur ». Cette formation est inspirée de « Pasteur selon mon cœur » mise en œuvre par Monseigneur REY pour ses curés en charge des paroisses, de la gestion et du management des équipes paroissiales. 13 Chefs d’établissement vont donc se retrouver sur un parcours de 10 jours de formation pour mieux se connaître eux-mêmes, identifier leurs points d’appui et se nourrir spirituellement pour être encore  plus à l’aise dans leur mission, pour ne plus être tiraillés entre devoir et bonheur. A terme, sur 3 ans, l’ensemble des Chefs d’établissement de l’Enseignement catholique varois devraient avoir suivi ce parcours. Cette démarche les rendra uniques par rapport à leurs collègues des autres diocèses.

Alors oui cette année est singulière pour l’Enseignement catholique de notre diocèse et au lieu de nous perdre en conjectures autour du Covid, construisons notre avenir avec force, sérénité et Foi !

Xavier PION

Directeur diocésain